Chers amis, voici quelques nouvelles de la situation de la Maison Espérance et Refuge.
La grande nouvelle est le grand déménagement vers la nouvelle Maison Espérance.



Mamadou Kologo, responsable de la Maison espérance et Refuge,et les enfants garibous.

Nous avons décidé, face aux besoins et à l’insalubrité de la maison Espérance, d’ajouter le supplément au loyer pour une location vers une maison plus grande. Malheureusement, de plus en plus d’enfants viennent à la maison pour recevoir un repas, participer aux activités, et profiter de l’infirmerie. L’ancienne maison avait atteint ses limites face à ce flux d’enfants.

Ce ne fut pas bien difficile pour les responsables de trouver une nouvelle maison, plus grande et en meilleur état, sans que ce soit trop cher. Toujours proche du centre ville de Bobo Dioulasso, avec un terrain deux fois plus grand, une bien plus grande terrasse qu’il a fallu couvrir d’un toit de tôle pour favoriser l’ombre, nous sommes en mesure de mieux recevoir les enfants garibous!

Les travaux du préau.


Désormais, les enfants ont plus d’espace pour manger, pour les différentes activités et aussi de meilleures salles pour l’alphabétisation et les soins primaires.


Hervé, un membre de No Limit (Châtellerault) proposant une activité.
L’infirmerie qui manque toujours de meilleurs matériels.

Ci-dessous : la dure réalité de la vie quotidienne des enfants esclaves.

Les repas:
Nous pouvons offrir, grâce aux dons de plusieurs et aussi au soutien apporté par l’association « Le Pain Quotidien » (site web) pour un repas supplémentaire, 2 repas mensuels pour plus de 700 enfants. Un petit déjeuner est aussi servi une fois par semaine.
L’année dernière à la même époque, la distribution de repas était aléatoire.
Pour nous soutenir dans cette action, merci de vous rendre à la page de soutien  ici.



L’atelier menuiserie:

La Maison refuge intègre maintenant un atelier de menuiserie totalement fonctionnel !
Grâce à l’immense coup de main de Julien Sauve, un jeune de l’association (Valence) encore apprenti menuisier lors de son voyage. Julien a amené avec lui quelques outils précieux à Jacques, un ex garibou réfugié à la maison Refuge depuis presque 4 ans, qui après avoir repris sa scolarité, a suivi un apprentissage en menuiserie, et depuis le passage de Julien, est à son propre compte.


Jacques & Julien !


Des ouvrages sur commandes.


Je crois que nous pouvons être fier d’eux !

Voilà, c’est fini pour les bonnes nouvelles ! Nous devons encore assister à notre prochaine assemblée générale d’ici fin septembre.
En attendant de prochaines nouvelles, nous vous souhaitons une bonne fin d’été. Merci pour tous vos soutiens et votre intérêt pour ces enfants !